2016 en faits

Stéphane Dauphin, nouveau directeur général de Paris Habitat

Le Conseil d’administration de l’Office réuni le 31 août 2016, a nommé Stéphane Dauphin, directeur général. Précédemment directeur général de Nantes Métropole Habitat, il a pris ses nouvelles fonctions le 1er octobre 2016. Ses grandes priorités sont notamment l’amélioration de la qualité du service rendu aux locataires et l’atteinte des objectifs ambitieux de la ville de Paris en matière de production de logements sociaux, de rénovation et d’entretien des immeubles.

La charte d’objectifs et de moyens 2016-2020

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a fait du logement social la priorité majeure de sa mandature. Un des enjeux principaux est de fournir une meilleure qualité de service aux locataires. Pour y parvenir, la Ville a conclu avec tous les bailleurs parisiens une charte d’objectifs et de moyens (COM). Ce document, contractuel et pluriannuel, constitue la nouvelle feuille de route de Paris Habitat. Elle permettra de répondre aux objectifs par le biais notamment d’indicateurs de qualité de service.

Pour mener à bien cette mission, Paris Habitat possède de nombreux atouts dont le plus important réside dans l’engagement des collaborateurs de l’Office qui travaillent chaque jour, dans toutes nos résidences, au service des locataires. »

Stéphane Dauphin, directeur général, Paris Habitat.

10 ans après… la Gare d’Auteuil

Le 6 décembre 2016, Anne Hidalgo, maire de Paris, Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du Logement et de l’hébergement d’urgence, Roger Madec, président de Paris Habitat et Stéphane Dauphin, directeur général ont visité l’opération de la Gare d’Auteuil. Après avoir rencontré les équipes de la nouvelle crèche, la maire de Paris a notamment pu échanger avec des locataires satisfaits d’emménager dans ce nouvel ensemble de 176 logements sociaux livrés après 10 ans de bataille juridique.

Du logement social dans le 16e arrondissement, c’est tout un symbole. Une ville doit vivre avec toutes les catégories sociales. Une ville dans laquelle il y aurait d’un côté des ghettos de riches et de l’autre côté des ghettos de pauvres, ça ne peut pas fonctionner »

Anne Hidalgo, maire de Paris

100 jeunes actifs logés grâce à un partenariat innovant

Face à la tension du marché et des prix élevés à la location dans le marché privé, il est particulièrement difficile pour de jeunes actifs de moins de 30 ans de se loger dans Paris. Partant de ce constat, Paris Habitat a décidé de soutenir l’association Relais Accueil qui permet à des jeunes travailleurs d'accéder à un logement dans le parc social. Paris Habitat met ainsi à la location de grands logements dans le parc intermédiaire pour ces colocations solidaires « Relais Coloc ». En 2016, 100 jeunes dont 28 en banlieue parisienne ont bénéficié de ce partenariat innovant.

Il faut que le logement s’adapte aux nouvelles formes de vie et la colocation est une des réponses à ces évolutions »

Jérôme Coumet, maire du 13e arrondissement

Paris Habitat lance sa fondation

Paris Habitat développe depuis plus de 15 ans une politique active en termes de développement local dans les quartiers où l’Office est présent. Paris Habitat et ses deux filiales, Aximo et l'Habitation confortable, ont souhaité aller encore plus loin dans leur engagement et leurs missions en créant la Fondation Paris Habitat. Cette dernière a pour objet de mettre en œuvre des actions favorisant la réussite des jeunes, de 11 à 25 ans, dans les quartiers où les membres fondateurs ont du patrimoine.

Les missions de la Fondation s’organisent autour de huit axes prioritaires d’intervention parmi lesquels des projets visant la participation des jeunes à la vie du quartier, à la vie de la cité ; des projets valorisant le vivre ensemble notamment en encourageant la rencontre des cultures, le débat sur les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité ; des actions favorisant l’accès à la citoyenneté et à la culture, et enfin la réalisation de chantiers éducatifs.

"Rêves de cité", rue Oliver Métra, Paris 20e

Notre choix s’est porté vers la jeunesse afin de lui donner la possibilité de s’insérer dans la cité tout en lui donnant les moyens de son émancipation. Il ne doit pas exister de ghettos, chaque immeuble, chaque cage d’escalier s’insère dans un quartier de la ville »

Patrick Doutreligne, président de la Fondation Paris Habitat et vice-président de Paris Habitat

Paris Habitat obtient la certification environnementale ISO 50001

Paris Habitat est devenu en mars 2016 le premier bailleur social public européen à obtenir, pour l'ensemble de son patrimoine, la certification environnementale ISO 50001 sur la maîtrise des charges, la lutte contre la précarité énergétique et l’accompagnement des locataires dans leurs usages et pratiques. L’obtention de la certification ISO 50001 répond à la volonté de l’Office de s’engager dans la démarche de performance énergétique. Le principe est de se fixer des objectifs annuels de réduction des consommations cohérents avec la politique énergétique de Paris Habitat. L'Office répond ainsi à un double enjeu, maîtriser la quittance des locataires tout en optimisant leur confort de vie.

La certification s’inscrit dans une logique d’amélioration vertueuse globale de l’environnement, d’innovation et de contribution à l’amélioration des bonnes pratiques par le partage de notre retour d’expérience avec nos parties prenantes. »

Nadège Mareuil-Millet, responsable études, prospectives et développement durable à la direction du patrimoine et du développement durable, Paris Habitat

L’application mobile de Paris Habitat

Paris Habitat a lancé, en avril 2016, son application mobile, gratuite, fonctionnelle et sécurisée. En se connectant, les locataires retrouvent toutes leurs informations personnelles et peuvent payer en un clic leur loyer grâce à une plateforme sécurisée. Les locataires peuvent aussi directement envoyer une demande administrative ou technique et suivre son traitement.

Cet outil va faciliter la vie des locataires, sur beaucoup d’aspects. Ils vont pouvoir recevoir une date d’intervention dans leur appartement, ou bien être notifié via l’application d’un événement près de chez eux ou même payer leur loyer en ligne. C’est une belle avancée dans les échanges avec Paris Habitat qui seront encore plus fluides. »

Jérôme Poisard, chef de service développement digital, Paris Habitat

Développer une expertise de gestion des résidences collectives

Dans le cadre de la charte d’objectifs et de moyens conclue avec la ville de Paris et selon les orientations données par son Conseil d’administration, Paris Habitat a choisi de spécialiser sa filiale L’Habitation Confortable dans la gestion des résidences collectives d’hébergement (résidences universitaires, logements-foyers, EHPA, EHPAD …). En effet, les spécificités de ces résidences, la diversité des partenaires et l’accroissement important du nombre d’établissements ont justifié la mise en place d’une structure dédiée pour répondre au mieux aux attentes des organismes gestionnaires et développer une expertise à la fois juridique, financière et technique pour ce patrimoine. Ainsi, 59 résidences collectives, représentant 3 312 équivalents logements, ont été transférées dans le cadre d’un apport de branche d’activité avec effet au 1er janvier 2016.

Atelier de concertation, 115 bd Lefebvre, Paris 15e

Faire participer les habitants pour susciter leur adhésion

Les réhabilitations engagées sur le patrimoine impactent la vie des habitants et nécessitent des temps de concertation avec les locataires concernés. Ces moments permettent d'échanger sur les travaux, les modifications dans les logements et de rassurer sur les modalités de réalisation. Les locataires sont informés en amont du projet et tout au long des travaux au travers de réunions publiques, de permanences mensuelles, d’ateliers thématiques, d’entretiens individualisés. Enfin, des logements témoins donnent à voir les résultats concrets des futurs travaux et aident les locataires à se projeter et se prononcer sur le programme. En effet, si la circulaire n° 93-60 du 6 août 1993 relative à la concertation avec les locataires concernés par des programmes de réhabilitation prévoit de soumettre le projet aux associations de locataires en vue de recueillir leur avis, Paris Habitat a décidé d’aller encore plus loin dans la concertation. En effet, l’Office organise des votes élargis à l’ensemble des locataires, qui sont amenés à se prononcer en faveur ou contre la mise en œuvre du projet. À Paris Habitat, ces votes sont, très généralement, favorables et permettent de susciter l’adhésion des locataires.

2 votes en 2016
  • Botha, projet Plan climat. Vote favorable à 87% avec un taux de participation de près de 60% des 118 logements concernés.
  • Limeil-Brevannes, projet de réhabilitation. Vote favorable à plus de 85% avec un taux de participation de 40 % des 181 logements concernés.

Contact

Service communication

François-Marie Retourné - francoismarie.retourne@parishabitat.fr

Antoine Le Mao - antoine.lemao@parishabitat.fr

Retour en haut